Pourquoi des oiseaux illustrant le site ?

On rencontre des volatiles dans cinq nouvelles de Sandrine Delorme : Goéland Marin, Les oiseaux, Je me demande, Les Petites Filles sur les poneys du bois de Vincennes, L’Entière Vérité.
Ces animaux sont aussi en partie à l’origine du nom du site Internet A fleur de plume : plume d’oiseau, plume d’écrivain…
… Mais également, les personnages de Sandrine Delorme, à fleur de peau, à fleur de plume, s’effleurent, sans jamais se départir de leur mystère… tels les oiseaux qui nous sont à la fois si proches, si éloignés et si insaisissables…